Rôles et tâches d’un équipage pirate

Au sein d’un équipage pirate il existe une multitude de membres qui ont des tâches très précises. Pour le bien du navire, il est primordial qu’ils respectent leurs rôles et œuvrent pour le bien du bateau et de la vie commune. Chaque flibustier est un pilier du bon fonctionnement de l’aventure. Ils se doivent d’être irréprochables car la navigation à travers les océans est dangereuse. Découvre les rôles et tâches des membres d’un équipage pirate !

  1. Commandement
  2. Maîtres
  3. Artisans
  4. Matelots

Capitaine d'un navire représenté par un squelette

1. Commandement

Le commandement est la haute sphère d’un navire et c’est là où les directives sociales et militaires sont prises et appliquées ensuite à l’équipage entier. Chaque partie est primordiale mais sans commandement, le projet n’existe pas et donc les aventures, non plus.

1.1. Capitaine

Le plus haut rang d’un équipage pirate, il représente les siens et les intérêts communs. Véritable âme du navire, il est celui qui gère les stratégies et a toujours le dernier mot sur n’importe quelle décision. Les capitaines pirates affichent toujours un drapeau sur leur mât. Le Jolly Roger suit la légende du capitaine et s'inscrit dans l’histoire avec lui. C’est pourquoi le drapeau de Barbe Noire est aussi célèbre que lui, la popularité d’un navire se fait par son capitaine et par son emblème.

Le capitaine est en général celui qui crée l’équipage mais parfois il arrive qu’il soit élu au sein d’un bateau. Lorsqu’il disparaît, se fait tuer ou choisit de quitter le navire, l’élection prend part pour décider de son successeur. Lorsque le capitaine devient incontrôlable, l’équipage peut, après un vote, décider de l’abandonner sur une île.

Ses hommes lui font confiance aveuglément et il a le droit de vie ou de mort sur eux, c’est en général un homme (ou une femme) fort et très charismatique. Les écrits historiques les décrivent comme des sur-hommes possédant une aura impressionnante. Il existe des femmes qui ont été capitaine et qui l’ont très bien exercées, malheureusement à cette époque c’était très mal vu et très peu ont réussies à s’élever au rang de capitaine. Tu peux en retrouver deux sur notre article dédié aux capitaines pirates célèbres

1.2. Second

Le second (ou premier lieutenant) porte bien son nom car il est littéralement le bras-droit du capitaine et agit dans le bon fonctionnement global du navire. Lorsque le capitaine est trop hésitant ou évasif, c’est lui qui va trancher et donner les ordres. C’est lui qui lie l’équipage et le capitaine pour les informations vitales et importantes.

La position que le second exerce est primordiale pour un bateau pirate et pour la bonne conduite des hommes. Lorsque l’équipage se trouve en temps de paix, le capitaine se détend et le second est celui qui va recruter des membres et donner les ordres pour que l’équipage évolue convenablement (évidemment la hiérarchie étant toujours en place, le capitaine peut donner des ordres à n’importe quel moment). En temps de guerre par contre, c’est le capitaine qui reprend le plein pouvoir.

1.3. Canonnier

Le travail du canonnier (ou second lieutenant) paraît souvent léger et peu de personnes comprennent réellement pourquoi il est si primordial. En général c’est un vieux pirate qui a fait ses preuves, et détrompe-toi c’est très loin d’être une forme de retraite, au contraire c’est un pilier du navire. C’est lui qui lie le capitaine au maître canonnier, il passe les ordres militaires concernant les attaques ou les défenses. Plus important encore, le canonnier anticipe les mouvements du bateau et les conditions pour pouvoir tirer.

Le canonnier est en général l’homme expérimenté qui donne des conseils aux membres du commandement tant ses années passées sur les océans sont de bons conseils. Il ne faut donc surtout pas minimiser le travail de celui qui a le plus d’expérience sur un navire pirate !

Un maître d'équipage regardant l'océan au sein d'un navire pirate

2. Maîtres

Hiérarchiquement juste en dessous du commandement, ce sont ceux qui gèrent les groupes de matelots. Ce sont des postes très instables (à part pour le pilote et le timonier) car le commandement n’hésite pas à en changer dès qu’un matelot montre des capacités plus élevées que son supérieur.

2.1. Maître d’équipage

Le maître d’équipage est le chef d’orchestre du navire, il assure et gère le lien entre l’équipage et le commandement, que ce soit des questions ou des problèmes, l’équipage passe par lui. Lorsque ce sont des faits trop importants, c’est le second qui prend la main pour en discuter avec le capitaine. Il est en contact permanent avec le second et c’est lui qui est chargé de mettre en œuvre les ordres de celui-ci.

En plus de ce travail déjà conséquent, il doit organiser les hommes et les divers groupes pour coordonner leurs actions et permettre au navire de bien se porter durant leurs multiples aventures. Il est en général un ancien matelot qui a su se démarquer et monter dans la hiérarchie de l’équipage.

Il représente l’équipage donc s’il y a un problème global avec les groupes où les directives des actions, c’est lui qui va trinquer face au capitaine. C’est pourquoi les maîtres d’équipages sont très souvent sévères pour éviter d’énerver le capitaine ou le second. Ce poste est un siège éjectable car dès qu’il y a un homme dans l’équipage qui semble plus approprié pour ce poste, le capitaine ou le second peut directement le faire remplacer.

2.2. Pilote

Comme son nom l’indique, le pilote est le navigateur. Véritable pilier du navire, il est tenu en respect par le commandement et conseil même le capitaine pour tout ce qui tourne autour de la navigation. De plus, le pilote est le cartographe et le géographe, il met en place des cartes pour que le capitaine puisse conduire le navire avec clarté.

Il est aussi météorologue et met au point des techniques pour prévoir la météo future. Il prévoit le beau temps ou le mauvais et travaille de manière très proche avec le timonier pour mettre en place les directives de dispositifs qui permettront d’atténuer un orage par exemple.

2.3. Timonier

Pendant que le pilote prévoit les courants, le timonier quant à lui prévoit le vent et tout ce qui s’y rapporte. On peut sous-estimer le travail du timonier mais en cas d’orage, il devient plus important que le capitaine ! Effectivement, s’il fait une erreur, le navire peut dériver et au pire des cas, se retourner. Il doit prévoir les mouvements endiablés des vagues et les communiquer au pilote et au capitaine pour garder le bateau le plus droit possible pendant la tempête.

Lorsque le vent est faible et que la situation d’orage est lointaine, le timonier passe son temps à enseigner à ses assistants pour former de futurs timoniers. Véritable rôles de passion, les timoniers et les pilotes sont très respectés au sein d’un équipage. Selon les écrits, il faudrait environ 10 ans d’apprentissage pour être à ces postes.

2.4. Maître canonnier

Le maître canonnier est le meilleur dans son domaine et connaît tous les ordres nécessaires à l’attaque ou à la défense. En général c’est la place du meilleur artilleur de l’équipage, il devient maître canonnier et est directement sous les ordres du second lieutenant (ou canonnier).

Il transmet donc les ordres en corrigeant parfois les détails pour permettre une mise en place optimale de son groupe d'artillerie. Pour faire régner la discipline, il met souvent des coups de triques en guise de punition. Il passe à travers les groupes comme un surveillant et comme les autres maîtres, il est strict pour éviter de se faire prendre sa place.

Publicité pour un chapeau tricorne de la boutique Navire Pirate

3. Artisans

Les artisans sont vitaux pour un navire pirate car ils permettent de procurer un confort mental et physique. Par exemple, la peur de se blesser disparaît quand il y a un médecin à bord. Cela paraît léger mais à l’époque de la piraterie, il était impossible de naviguer sans des artisans qualifiés.

3.1. Charpentier

Le charpentier s’occupe de la structure du bateau et des matériaux utilisés dans celui-ci. Le maître charpentier et son équipe réparent le navire lorsqu’il y a une fissure où qu’il est abîmé. Ils doivent aussi s’occuper des modifications voulues par le capitaine pour améliorer le style visuel du bateau ou solidifier le navire.

3.2. Calfat

Le maître calfat est très proche des charpentiers car c’est celui qui contrôle l’étanchéité. Il doit sans cesse contrôler le travail des charpentiers et analyser les risques en cas de tempête ou orage pour éviter que la moindre goutte d’eau ne puisse rentrer.

3.3. Voilier

Comme son nom l'indique, le voilier s’occupe des voiles et du cordage de celles-ci. Très difficile, très peu de pirates peuvent se vanter d’avoir été des voiliers de qualité à l’époque de la piraterie, c’était un des artisans les plus durs à dénicher et la formation d’un autre voilier prenait environ une décennie.

3.4. Médecin

Le médecin soigne les membres de l’équipage. Malgré une médecine d’époque peu développée, il est primordial à bord. Aucun navire ne peut partir à l’aventure sans un docteur pour veiller à ce que les blessés et les malades ne meurent pas. Sa dernière tâche est d’essayer de préserver l’équipage des épidémies et des virus.

3.5. Quartier-maître

Le quartier-maître (ou cambusier) s’occupe de la maintenance du navire. Il doit veiller à ce que le bateau contiennent assez d’eau et de nourritures pour tous les hommes. Toutes les réserves sont à sa charge et il doit les garder à jour et efficaces. Quand une réserve est vide, il doit en informer le commandement qui se charge de la remplir. C’est aussi lui qui chasse les rats avec certains matelots.

3.6. Cuisinier

On termine par l’artisan du bonheur au sein d’un navire, le cuisinier ! Il prépare les ingrédients pour concocter de bons plats et maintenir l’équipage en forme pour les combats. Ses plats dépendent évidemment des réserves mais aussi des prises lors des victoires, il est le maître de l’humeur générale.

Matelots au sein d'un équipage

4. Matelots

Il existe plusieurs types de matelots et ceux-ci sont tous en bas de l’échelle, généralement des nouveaux arrivants aspirants à monter dans la hiérarchie, ils obéissent facilement et sont très attentifs selon leur spécificité.

4.1. Gabier

Les gabiers sont les matelots les plus respectés tant leur poste est dangereux. Ils montent sur le mât pour y faire les tâches que personne d’autres ne fait. Quelque soit les conditions climatiques ils restent à plus de 30 mètres de haut. Même les plus courageux ont reporté être terrifié à l’idée de tomber et de voir sa vie écourtée.

4.2. Artilleur

Sous les ordres du maître canonnier, les artilleurs sont chargés des offensives avec les canons, chaque homme dispose d’un canon attitré et obéit aux directives. Très souvent l’artilleur est un ancien gabier, ceci s’explique par le fait que pour viser convenablement il est nécessaire d’avoir l’expérience de la distance et des mouvements continus que le navire effectue.

4.3. Moucheur

Le moucheur peut être comparé à un kamikaze en quelque sorte, c’est celui qui va donner sa vie à mettre à mal le commandement adverse. En général c’est lui qui manie le pistolet pirate. Plusieurs écrits nous prouvent que lorsqu’un équipage perd son capitaine et son commandement, il abdique très rapidement.

4.4. Matelot

Le premier rang d’arrivée sur un navire pirate, le matelot effectue les tâches qu’on lui donne et obéit aux ordres de quasiment tout le monde sur le bateau. Au bout de quelques mois il peut se spécialiser dans une des branches d’artisanats ou aspirer à grimper dans la hiérarchie du bateau par le biais des maîtres.

Article par : Navire Pirate